Spéciale

1984

Après 15 années passées avec ses parents dans les cuisine du restaurant du Cheval-Blanc à Vandoeuvres, Tiziano se lance à son compte dans le domaine automobile pour pleinement vivre sa passion des Ferrari et des italiennes en général.

Tiziano : “Je raffole des Ferrari depuis ma plus tendre enfance, notamment à cause de mon père qui souhaitait s’en offrir une. Nous allions régulièrement visiter différents garages de la région dans ce but. Finalement, mon père aura patienté plus de 30 ans pour s’acheter une Ferrari car ma mère craignait le qu’en-dira-t-on, principalement les commentaires des clients du restaurant familial. J’ai acquis ma première Ferrari à l’âge de 21 ans, alors que je collaborais encore avec mes parents en cuisine. Comme j’estimais que mon père et ma mère ne me laissait pas suffisamment exprimer ma passion de la cuisine, j’ai commencé à vendre une Ferrari, puis deux, puis trois… J’en étais ainsi arrivé au point où je passais plus de temps avec les voitures qu’en cuisine. Aussi mon père m’a dit un jour : “Tiziano, il te faut maintenant choisir ce que tu veux vraiment faire dans la vie.”. J’ai choisi l’automobile, au grand dam de mon père, ce que je n’ai su que des années plus tard. Mais je ne l’ai jamais regretté. Je salue ici la mémoire de mes parents qui m’ont laissé choisir mon chemin, même si j’ai eu à travailler dur pour y arriver sans leur aide.”

special